Le Réalisateur Américain Spike Lee de retour comme Président du Jury de la prochaine édition du Festival de Cannes 2021.

Cine News

Spread the love

Le Réalisateur Américain Spike Lee, de retour comme Président du Jury de la prochaine édition du Festival de Cannes 2021.

Nous sommes heureux d’apprendre que le Grand Cinéaste, Réalisateur, mais aussi à la fois un grand Acteur, Monteur, Scénariste et Producteur sera là pour honorer la 74ème Edition du Festival de Cannes.

C’est aussi une première que le Président du Jury soit Afro-Américain, cela porte un message fort à la diversité du Cinéma en France et dans le Monde.

Aujourd’hui, reconnu comme un réalisateur militant et de par de ses films cultes tels que Malcom X, BlacKkKlansman, Inside Man, Jungle Fever, Nola Darlingla 25ème heure, ainsi que plusieurs documentaires à son actif comme sur L’Ouragan de Katrina, Kobe Doin’ Work  et tellement d’autres films, des Chefs d’œuvre.

Plusieurs de ces films se focalisent souvent sur la communauté Afro-Américaine autour de sujets de société, culturels et économiques.

“Le regard de Spike Lee est plus que jamais précieux”, affirment en chœur Pierre Lescure, le président du festival, et Thierry Frémaux, le délégué général, dans leur communiqué de Presse.

Il sera bientôt entouré de son Jury qui sera dévoilé à la mi-avril, Spike Lee décernera la Palme d’or à l’issue de la 74e édition qui se tiendra du 6 au 17 juillet 2021.

Alors, on reste connecté pour suivre encore une fois ce Festival qui nous réserve encore plein de bonnes surprises…

Meriem Belazouz

Reporter & Blogger Critique Cinéma

 

Communiqué Presse 2021 Festival de Cannes de la  déclaration complète de Spike Lee

Le Festival de Cannes est heureux de confirmer que l’Américain Spike Lee sera bien le Président du Jury de sa 74e édition qui se déroulera cette année du 6 au 17 juillet 2021. Fidèle à ses engagements, le réalisateur américain avait promis d’accompagner le Festival pour son retour sur la Croisette.

Empêché l’an passé en raison du contexte sanitaire, le Festival de Cannes inaugure cette nouvelle décennie avec un Président du Jury d’exception, l’un des plus grands réalisateurs de sa génération – également scénariste, acteur, monteur et producteur. Depuis 30 ans, l’infatigable Spike Lee traduit avec acuité les questionnements de son époque, dans une forme résolument contemporaine qui ne néglige jamais la légèreté et le divertissement.

« Tout au long des mois incertains qui viennent de s’écouler, Spike Lee n’a eu de cesse de nous encourager. Ce soutien se concrétise enfin et nous ne pouvions espérer personnalité plus puissante pour interroger notre époque si bouleversée », souligne Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes. « Son enthousiasme et sa passion pour le cinéma nous transmettent une énergie décuplée pour préparer le grand Festival que tout le monde attend. Nous sommes très impatients ! », confie Thierry Frémaux, Délégué général.

Du 6 au 17 juillet 2021 sur la Croisette, ces 12 journées estivales célèbreront avec ferveur l’art, la création et les retrouvailles tant attendues. Les préparatifs battent leur plein, avec de nombreux films visionnés par le comité de sélection.

Le Festival aura l’occasion, dans les semaines à venir, de détailler les contours de cette 74e édition.

La Sélection officielle et la composition du Jury seront dévoilées début juin. Entouré des membres de son Jury, Spike Lee décernera la Palme d’or à l’issue du palmarès, le samedi 17 juillet.

Nota Bene :     VIDEO :  Thierry Frémaux et Spike Lee, Courtesy of Festival de Cannes.

 

Rappel de la déclaration complète de Spike Lee pour le festival de Cannes 2020

“Tout au long de ma vie, les événements heureux me sont arrivés de façon inopinée sans que je m’y attende. Quand on m’a appelé pour devenir Président du Jury de Cannes en 2020, je n’en suis pas revenu, j’étais à la fois heureux, surpris et fier.

 

 

À titre personnel, le Festival de Cannes (outre le fait qu’il soit le plus grand festival de cinéma au monde – sans vouloir offenser qui que ce soit) a eu un impact énorme sur ma carrière de cinéaste. On pourrait même aller jusqu’à dire que Cannes a façonné ma trajectoire dans le cinéma mondial.

Tout a commencé en 1986. Mon premier long métrage She’s Gotta Have It (Nola Darling n’en fait qu’à sa tête) a remporté le Prix de la jeunesse à la Quinzaine des Réalisateurs. Le film suivant, en 1989, Do the Right Thing, était en Sélection officielle, et en Compétition. Et je n’ai ici ni le temps ni la place pour décrire l’explosion cinématographique que cela a engendré et se fait encore sentir trente ans plus tard.

Puis Jungle Fever en 1991 en Compétition, Girl 6 en 1996 Hors Compétition, Summer of Sam en 1999 à la Quinzaine des Réalisateurs, Ten Minutes Older en 2002 au Certain Regard.

Et enfin la présence de BLACKkKLANSMAN en 2018 en Compétition, où il a remporté le Grand Prix, est devenue la rampe de lancement de sa sortie en salles dans le monde entier et m’a valu de remporter l’Oscar du meilleur scénario.

Donc, pour ceux qui tiennent les comptes, cela fait sept « Spike joints » à avoir été sélectionnés.

Pour couronner le tout, je suis honoré d’être la première personne de la diaspora africaine (États-Unis) à assurer la présidence du Jury de Cannes et d’un grand festival.

La famille Lee remercie sincèrement le Festival de Cannes, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, ainsi que le merveilleux public français qui soutient ma carrière cinématographique depuis quatre décennies.

Je porterai toujours dans mon cœur cette relation particulière.

Peace and Love,”

Spike Lee

 

Da People’s Republic Of Brooklyn, New York.

Source Festival de Cannes:

https://www.festival-cannes.com/

 

BIOGRAPHIE

Spike Lee est né Shelton Jackson Lee le 20 mars 1957 à Atlanta, en Géorgie. À un très jeune âge, il a déménagé de la Géorgie avant les droits civiques à Brooklyn, New York. Lee venait d’un milieu artistique et éducatif; son père était un musicien de jazz et sa mère, une institutrice. Il a fréquenté l’école du Morehouse College à Atlanta et a développé ses compétences en réalisation de films à l’Université Clark Atlanta. Après avoir obtenu son diplôme de Morehouse, Lee a suivi le programme de cinéma d’études supérieures de la Tisch School of Arts.

Il a fait un court métrage controversé, The Answer (1980), une retouche de D.W. Griffith’s Naissance d’une nation (1915), un film de dix minutes. Lee a continué à produire un film de 45 minutes Joe’s Bed-Stuy Barbershop: We Cut Heads (1983) qui a remporté un Oscar des étudiants.

En 1986, Spike Lee réalise le film Nola Darling n’en fait qu’à sa tête (1986), une comédie sur les relations sexuelles. Le film a été réalisé pour 175 000 $ et a rapporté 7 millions de dollars au box-office, ce qui a lancé sa carrière et lui a permis de fonder sa propre société de production, 40 Acres and a Mule Filmworks.

Son prochain film était School Daze (1988), qui se déroulait dans une école historiquement noire, axé principalement sur le conflit entre l’école et les Fraternités, dont il était un fervent critique, les dépeignant comme matérialistes, irresponsables et indifférents.

Avec ses bénéfices de School Daze (1988), Lee a continué à faire son film phare, Do the Right Thing (1989), un film basé spécifiquement sur son propre quartier à Brooklyn, New York. Le film dépeint les tensions raciales qui émergent dans le quartier de Bed-Stuy lors d’une journée très chaude. Le film a remporté des nominations aux Oscars pour le meilleur scénario original, pour Danny Aiello pour l’acteur de soutien, et a déclenché un débat sur les relations raciales.

Lee a continué à produire et à diriger le biopic de jazz Mo ‘Better Blues (1990), le premier de nombreux films de Spike Lee à présenter Denzel Washington, y compris la biographie de Malcolm X (1992), dans laquelle Washington décrivait le leader des droits civiques. Le film a été un succès et a remporté une nomination aux Oscars pour Washington. Le duo travaillerait à nouveau ensemble sur He Got Game (1998), une excursion dans le monde collégial montrant le côté sombre du recrutement sportif universitaire, ainsi que sur le film de 2006 Inside Man – L’homme de l’intérieur (2006).

Le rôle de Spike Lee en tant que documentariste s’est élargi au fil des ans, mis en évidence par sa participation à Lumière et compagnie (1995), nominé aux Oscars 4 Little Girls (1997), à son adaptation biographique lauréate d’un prix Peabody du leader Black Panther dans A Huey P. Newton Story (2001), à travers son examen primé aux Emmy Awards 2005 sur la Nouvelle-Orléans post-Katrina dans Katrina (2006) et son suivi cinq ans plus tard, If God Is Willing et da Creek Don’t Rise (2010).

Grâce à sa société de production 40 Acres et A Mule Filmworks, Lee continue de créer et de diriger des films et des projets indépendants pour les grands studios, ainsi que de travailler sur le développement de l’histoire, la création d’un programme de stages pour les cinéastes en herbe, la diffusion de musique et la sensibilisation et le soutien de la communauté. 

Il est marié à Tonya Lewis Lee et ils ont deux fils, Satchel et Jackson.

R.C.

Director, Producer, Writer
Biography: Spike Lee was born Shelton Jackson Lee on March 20, 1957, in Atlanta, Georgia. At a very young age, he moved from pre-civil rights Georgia, to Brooklyn, New York. Lee came from artistic, education-grounded background; his father was a jazz musician, and his mother, a schoolteacher. He attended school in Morehouse College in Atlanta and developed ... See full bio >>
Born: March 20, 1957 in Atlanta, Georgia, USA

Photos

See all photos >>

Known For